Un démarreur, ça sert à quoi ?

Votre voiture est composée de plusieurs pièces qui, toutes ensemble, vous permettent de rouler en sécurité pendant des kilomètres.

Chacune possède un rôle bien particulier.

Celui du démarreur, comme son nom l’indique, c’est de faire démarrer votre véhicule.

Lui-même est composé de trois pièces qui agissent en synergie pour que le moteur de votre voiture puisse se lancer.

Le démarreur s’use au fil du temps et possède une durée de vie d’environ 150 000 km.

Il est par ailleurs important de savoir identifier les principaux dysfonctionnements afin de prévenir une panne.

Comment fonctionne un démarreur de voiture ?

Un démarreur est une petite pièce électrique, composée elle-même de trois pièces indispensables les unes aux autres.

Le démarreur est la pièce centrale permettant à votre véhicule de démarrer.

Il est alimenté par de l’électricité et donc par la batterie.

C’est pourquoi, en cas de voiture qui ne démarre pas, on conseille toujours de commencer par contrôler l’état de la batterie avant de penser à une panne de démarreur.

Les trois pièces qui composent un démarreur sont les suivantes :

  • Le moteur électrique : c’est lui qui est relié à la batterie par un câble. De l’autre côté, il est raccordé au solénoïde. Il consomme entre 300 et 600 ampères pour la plupart des véhicules de tourisme. Il est comme une petite boite métallique remplie de connexions, d’inducteurs, d’induit de bobinage et de collecteurs. Les balais (ou charbons) y frottent afin de faire entrer l’induit en rotation.
  • Le solénoïde : il se situe entre le moteur électrique cité précédemment et la clé que vous insérez dans le contact. Il est constitué d’un double bobinage (d’appel et de maintien) et d’un noyau permettant un contact entre le pignon et la couronne.
  • Le lanceur : c’est une pièce qui permet la mise en action du volant moteur. Pour rappel, le volant moteur n’a rien à voir avec le volant de votre voiture. C’est également une pièce mécanique en fonte, elle est lourde et permet la transmission ainsi que l’embrayage tout en aidant au démarrage.
  • Si l’une de ces trois pièces est en panne, abimée ou usagée, c’est l’ensemble du démarreur qui dysfonctionne. Pour établir un diagnostic, la meilleure solution est de se tourner vers un professionnel. La plupart du temps, la solution la plus simple sera de remplacer le démarreur en entier.

Comment savoir si mon démarreur est en panne ?

Il est plutôt simple de diagnostiquer un démarreur défectueux.

Il sera plus complexe de dire d’où vient la panne précisément.

De manière générale, si votre voiture peine à démarrer, démarre une fois sur deux ou ne démarre plus, c’est qu’il faut faire contrôler votre démarreur.

Pensez à vérifier l’état de votre batterie avant toute chose, car une batterie défectueuse peut causer des problèmes de démarrage.

En effet, le démarreur est dépendant de l’énergie fournie par votre batterie. Pour tester la batterie d’une voiture, utilisez un multimètre.

Voici comment détecter les pannes de démarreur :

  • Vous tournez la clé pour mettre le contact et la voiture ne démarre pas. Cependant, vous entendez que le moteur électrique du démarreur est actionné : cela peut être dû à un pignon cassé ou à un dysfonctionnement dans le moteur électrique. Parfois, il suffit qu’une connexion soit endommagée et la voiture ne démarre plus.
  • Vous tournez la clé pour mettre le contact mais rien ne se passe : cela peut venir d’un démarreur grippé, d’un neiman abimé, d’un solénoïde ou d’un moteur électrique HS. Dans ce cas, il est plus simple de remplacer entièrement le démarreur.

Comment tester le fonctionnement du solénoïde ?

Si vous souhaitez tenter vous-même d’établir le diagnostic de la panne de votre voiture, vous devrez tester chacune des pièces.

Par exemple, en ce qui concerne le solénoïde, il sera facile de le tester en branchant une lampe.

Vous n’aurez plus qu’à mettre le contact pour poursuivre votre diagnostic.

Par ailleurs, vous pouvez effectuer d’autres vérifications afin de contrôler l’alimentation du démarreur.

Vous pouvez ainsi :

  • Contrôler le câble positif de la batterie relié au solénoïde,
  • Vérifier l’état de la ligne de masse,
  • Contrôler la tension du démarreur. Pour cela, il est conseillé d’utiliser un multimètre.

Comment remplacer soi-même un démarreur de voiture ?

Si vous constatez une panne de votre démarreur, vous souhaiterez peut-être choisir la solution la plus économique pour le remplacer.

Changer soi-même un démarreur n’est pas particulièrement compliqué, il vous faudra être méthodique, méticuleux et un peu outillé :

  • Vous devrez vous munir d’un cric et de chandelles (certaines voitures doivent être surélevées), de clés diverses, d’un chiffon et de votre démarreur neuf.
  • Pour commencer, il faudra savoir où se trouve votre démarreur. L’emplacement varie selon les véhicules et il est conseillé de vérifier cette donnée dans le carnet d’entretien du constructeur. Certaines voitures rendront l’opération plus complexe, car vous devrez démonter de nombreuses pièces avant d’accéder au démarreur.
  • Lorsque vous retirez votre démarreur, en le dévissant délicatement, prêtez attention à tous les branchements. Vous pouvez par exemple faire une photo des connexions ou encore un schéma vous permettant de ne pas faire d’erreur au moment de connecter votre démarreur neuf.
  • Une fois retiré, comparez vos deux pièces : elles doivent être de la même taille, avec les mêmes rainures, le même ampérage et les mêmes connectiques.
  • Vous pouvez maintenant installer votre démarreur neuf. Les points de fixation et les connectiques doivent être respectés rigoureusement, sinon vous risquez un court-circuit. Profitez-en pour nettoyer les cosses qui pourraient être sales.
  • Amenez votre démarreur usagé chez un garagiste ou dans une déchetterie pour permettre son recyclage et contribuer à protéger l’environnement.