Il s’use comment mon démarreur ?

Comme toutes les pièces d’usure présentes sur un véhicule, le démarreur se détériore à force d’être utilisé.

C’est tout à fait normal et c’est pour cette raison qu’il a en général une durée de vie de 150 000 km.

Ainsi, au bout d’un certain moment, il devra être remplacé.

Ce kilométrage indicatif dépendra cependant de votre utilisation et de la fréquence d’allumage et d’extinction de votre moteur.

Enfin, le fonctionnement d’un démarreur est assez simple à comprendre et permet d’appréhender rapidement ce qui peut l’user de manière prématurée.

Quel est le fonctionnement d’un démarreur ?

Un démarreur est une pièce mécanique et électrique complexe, puisqu’elle est composée de trois éléments.

Ils sont interdépendants et il suffit que l’un soit défectueux pour que votre démarreur ne réponde plus.

En cas de panne de voiture, et si celle-ci ne démarre pas, sachez cependant que le premier réflexe à avoir est de contrôler votre batterie.

Effectivement, le démarreur est alimenté en énergie par l’électricité de la batterie.

Cela signifie qu’en cas de défaillance de la batterie, votre démarreur ne pourra pas fonctionner.

La conséquence est simple à déduire ; pas de démarreur, pas de démarrage.

Les trois pièces du démarreur sont les suivantes :

  • Le moteur électrique : c’est cette pièce métallique remplie d’inducteurs, d’induits de bobinages et dotée d’un collecteur qui fait la transmission avec la batterie par le moyen d’un gros câble. Il est d’autre part relié au solénoïde. Il consomme à lui seul entre 300 et 600 ampères.
  • Le solénoïde : il est situé entre le moteur électrique et la clé. Il est doté d’un bobinage double, nommés bobinage d’appel et bobinage de maintien. Un noyau permet quant à lui d’établir une zone de contact avec le pignon et la couronne de démarreur.
  • Le lanceur : cette dernière pièce est mécanique et actionne le volant moteur, qui aide au démarrage de la voiture.

Le démarreur fonctionne de la manière suivante ; lorsque vous tournez la clé dans le neiman, vous « mettez le contact ».

À ce moment, vous envoyez un courant électrique de 12 volts à votre démarreur, par le biais du solénoïde qui fait l’interface entre le contact et le moteur électrique.

Ensuite, la fourchette est actionnée, ce qui viendra pousser le pignon d’entrainement du volant moteur.

Le pignon se met en place afin d’actionner le moteur électrique, puis le moteur de la voiture.

Pour terminer, lorsque vous relâchez la clé dans le neiman, tout se remet en place et le moteur de votre voiture est lancé.

Comment s’use mon démarreur ?

C’est une pièce d’usure, comme la plupart des pièces détachées de votre voiture.

En effet, comme tout ce que l’on utilise au quotidien, un démarreur s’use à force d’être sollicité.

C’est pourquoi les infirmiers à domicile, par exemple, devront plus souvent remplacer leur démarreur, car il s’usera plus souvent.

En effet, ils passent des heures à allumer et éteindre le moteur de leur voiture à chaque visite de patient, ce qui sollicite beaucoup le démarreur.

Par conséquent, un démarreur s’use tout simplement avec l’utilisation que l’on en fait.

Si vous êtes attentif à son entretien, vous pourrez peut-être économiser un peu de sa longévité, mais il n’y a globalement pas grand-chose à faire.

Une règle de base pour que votre voiture et ses pièces durent plus longtemps de manière générale, c’est d’effectuer un contrôle régulier des pièces.

En général, une visite annuelle chez un mécanicien est recommandée.

Quels sont les signes que le démarreur de ma voiture est en panne ?

Comme mentionné plus haut, il est intéressant de vérifier toujours en premier lieu l’état de votre batterie.

Si elle est à plat, votre voiture ne démarrera pas.

Ceci permet d’établir la première étape d’un diagnostic de panne.

Ensuite, si vous constatez l’un des éléments suivants, c’est qu’il faudra faire contrôler votre démarreur.

Veuillez noter que la panne peut venir de l’une des pièces, le solénoïde par exemple, ce qui vous évitera de changer le démarreur en entier.

Pour cela, le meilleur moyen est de consulter l’avis d’un professionnel :

  • Si votre voiture démarre une fois sur deux ou si elle peine à démarrer, c’est qu’un dysfonctionnement est présent. Attention, car plus vous allez solliciter vos pièces, plus elles vont s’user et bientôt le véhicule ne démarrera plus du tout. Cette panne peut également venir d’un défaut du neiman.
  • Lorsque vous tournez la clé, vous entendez le moteur du démarreur, mais la voiture ne se met pas en route : la fourchette est peut-être cassée, endommagée ou déplacée. Le souci peut aussi venir du moteur électrique lui-même et de son système d’engrenage.
  • Vous tentez de mettre le contact, mais vous entendez un bruit de claquement inhabituel. C’est un signe caractéristique de démarreur HS, vous devrez donc le faire contrôler, voire le remplacer.

En ce qui concerne le démarreur, il n’est pas toujours simple de faire un diagnostic, car le système est complexe.

Pour cette raison, il est conseillé de se rendre chez un garagiste au moindre doute.

Comment choisir un nouveau démarreur pour ma voiture ?

Vous constatez que votre démarreur est HS ou sur le point de vous lâcher. Il est simple de choisir un démarreur neuf.

Tout d’abord, privilégiez les pièces neuves et de marque, bien que les démarreurs d’occasion ne soient pas à exclure, si vous savez bien d’où ils viennent.

Consultez les indications de votre carnet d’entretien du constructeur ou bien achetez une pièce identique à celle qui est installée dans votre véhicule.

Votre démarreur neuf devra avoir le même ampérage, des rainures et des connectiques identiques.

Enfin, choisissez également un fusible de la même taille et de la même couleur pour être sûr qu’il soit adapté.